Ciné-débat gratuit ce mardi 10 septembre à Arlon


« La vie d’une petite culotte et de celles qui la fabriquent » : le CEPPST vous invite à Arlon, à la découverte de ce documentaire de Stéfanne Prijot

A une époque, la grande majorité des vêtements vendus étaient produits en Belgique. Trente ans plus tard, la provenance des habits a pris une allure plus asiatique… Bien que les prix soient plus démocratiques, le prix d’un vêtement ne correspond pas au coût réel de sa production. Alors peut-on se demander quel est le prix réel d’un vêtement et quels sont ses coûts cachés ?

Le documentaire « La vie d’une petite culotte et de celles qui la fabriquent » raconte la vie de celles qui travaillent dans l’ombre des hangars des industries du textile. Le processus de fabrication d’une petite culotte relie Yulduz, un agricultrice dans les champs de coton ouzbeks, privée de liberté d’expression ; Janaki, une jeune fileuse Sumangali, qui a dû quitter les bancs de l’école pour l’usine ; Mythili, une teinturière en Inde, qui rêve de devenir maman ; Risma, une militante pour les droits des ouvrières en Indonésie ; et la mère de la réalisatrice, Pascale, qui tient un petit magasin de vêtements en Belgique et qui, depuis la délocalisation des usines il y a 30 ans, ne propose aujourd’hui plus de vêtements 100% belges.

A chaque étape de sa fabrication, de pays en pays, l’histoire de cette petite culotte emmène le spectateur dans l’intimité de ces cinq femmes, maillons d’une chaîne de production mondiale.

Ce film questionne la valeur que l’on donne aux vêtements, mais surtout aux vies de celles qui la fabriquent. Il est dû à Stéfanne Prijot, réalisatrice et photographe belge. A travers sa caméra, qu’elle considère comme un outil citoyen, elle aborde des thématiques sur le genre, l’eau, l’éducation ou encore le changement climatique, qu’elle tâche d’approcher avec le plus grand humanisme.

Le CEPPST vous invite à découvrir ce documentaire lors d’un ciné-débat le mardi 10 septembre, à 20h, dans les locaux de la FGTB d’Arlon (rue des Martyrs, 80), en présence de la réalisatrice. Entrée gratuite. Renseignements : 063/21.91.83.