Les Provinces ne sont pas un jouet électoral


Hier, la Ministre wallonne des pouvoirs locaux, Valérie De Bue (MR) a réitéré la volonté du gouvernement wallon MR-cdH de supprimer les Provinces.

Une fois de plus, cette communication met le feu aux poudres. Elle surgit à une semaine du scrutin, sans réflexion de fond sur les conséquences d’une telle réforme. La Province est parfois la seule à assurer l’enseignement qualifiant sur un arrondissement. Le gouvernement wallon a-t-il intégré cette réalité dans son slogan ?

17.000 agent.e.s sont au service de la population dans des domaines aussi variés que l’enseignement, l’intégration sociale, la culture, la santé, le sport, l’économie… Ils et elles méritent mieux qu’une déclaration électoraliste de dernière minute !

Par ailleurs, la FGTB wallonne s’interroge sur les motivations des candidat.e.s MR et cdH sur les listes électorales à la Province, dès lors que leur parti veulent rayer de la carte ce niveau de pouvoir… Est-ce pour mieux les démanteler qu’ils et elles veulent y siéger ?

De manière générale, nous nous étonnons que les représentant.e.s des travailleurs et travailleuses de l’Institution provinciale apprennent les intentions de la Ministre compétente dans la presse. La précipitation et l’arbitraire guident décidemment l’action de ce gouvernement wallon dans son ensemble. Le mépris des travailleuses et travailleurs mais aussi des citoyen.ne.s qui recourent aux services provinciaux est manifeste.

Communiqué de presse IRW CGSP